Festival Paris en toutes lettres 2016

10 novembre 2016 - 21 novembre 2016

 

  • A la maison de la poésie (Paris) et hors les murs

 

Festival littéraire de la ville de Paris, Paris En Toutes Lettres est fondé sur les hybridations entre les genres littéraires et les formes artistiques ainsi que sur les résonances entre la géographie parisienne et sa vie littéraire. À partir de la Maison de la Poésie – Scène littéraire, il se déploie dans près d’une vingtaine de lieux.

Le festival revisite l’actualité littéraire en lectures (Gaël Faye, Laurent Gaudé, Philippe Vasset, Véronique Ovaldé, Marie NDiaye, Sylvain Tesson, David Vann, Yasmina Reza…) et rencontres (Jonathan Coe, Javier Cercas…), y compris en direction des enfants (Ariol, lecture musicale).

Il fait une large place aux créations mêlant littérature et musique (Robi & Sylvia Plath, O & Histoire d’O, Brigitte Fontaine & Kateb Yacine, Radio Elvis & Jack London, Bertrand Belin, Maissiat…), s’ouvre fortement sur le rap (création rap & littérature avec La Place, présentation d’une anthologie du rap) et le slam. Et, bien entendu, il donne rendez-vous pour les désormais traditionnelles siestes acoustiques ainsi que pour le fameux bal littéraire.

Le festival est aussi une façon d’explorer Paris et de découvrir des formes parfois étonnantes : un banquet houellebecquien à la Bellevilloise, « Revoir Paris » avec l’exposition Schuiten & Peeters aux Arts et Métiers, « Se perdre à Paris » durant une promenade vers un lieu tenu secret, entendre Paris par cœur de Ludovic Janvier par Jacques Bonnaffé à la Bibliothèque historique de la Ville de Paris, écouter les mots de Jean Echenoz lus par Éric Ruf au Centre Pompidou, prendre le bus 72 avec Vincent Josse et ses photos volées, écouter Jaurès au Panthéon durant une lecture-concert sous casques…

Enfin, nous ne pouvions ignorer le premier anniversaire des attentats de novembre dernier. Le 13 novembre, nous accueillerons donc « Letters live » qui, depuis trois ans à Londres, a fait le pari audacieux de célébrer l’art de la correspondance pour lutter contre l’illettrisme. Les bénéfices de cette soirée de lecture de lettres par les plus grands artistes seront reversés aux associations d’aide aux victimes et de prévention. Avant cela, à l’Institut du Monde Arabe, nous proposerons aux parisiens une « Nuit de la poésie » qui débutera le 12 novembre à 19h et nous emmènera jusqu’au lever du soleil, le 13 novembre.

À travers ce foisonnement de lieux et de propositions, c’est à un Paris résolument vivant et traversé de littérature que le festival donne voix.


Page précédente