Festival VO-VF Le monde en livres

27 septembre 2013 - 29 septembre 2013

 

  • Gif-sur-Yvette

 

De plus en plus variée et ouverte sur le monde, la littérature étrangère enrichit notre imaginaire, notre connaissance et nos échanges. Les rentrées littéraires lui font la part aussi belle qu’à la littérature française, et leurs auteurs occupent une place de choix dans les médias littéraires ou non, au détriment parfois d’un rouage essentiel quelque peu oublié : le traducteur. Et c’est à lui, justement, que l’association VO/VF a choisi de donner la parole à l’occasion du festival « VO-VF. Le monde en livres".

Porte-voix, mégaphone, passeur et éclaireur, le traducteur est aussi le meilleur connaisseur, après l’auteur, du texte littéraire qu’il a lu, analysé, vécu et transmis avec ses mots. « II est évident que le traducteur vient après l'écrivain. La traduction est une étape plus avancée » écrivait Borgès. C’est donc à travers ces « éclaireurs » et ces « éclaircisseurs » que nous souhaitons présenter la rentrée littéraire étrangère. Parce qu’un roman est aussi une pièce sur l’échiquier de l’œuvre d’un écrivain, parce qu’il est nourri du contexte politique, sociologique et personnel de l’auteur, le traducteur est sans doute le plus à même de situer, expliquer, présenter et partager son enthousiasme pour l’œuvre qu’il a accompagnée, parfois découverte, et à laquelle il a donné sa voix. Le traducteur, quand il présente un texte qu’il a travaillé, enrichit le lecteur d’un regard critique, bienveillant et informé qui augmente son plaisir de lecture. C’est lui, sans nul doute, qui nous et vous donnera envie de lire de par sa double position de lecteur en langue originale et d’auteur de la version en langue française. Ce festival propose de découvrir la rentrée littéraire étrangère 2013 par le prisme des traducteurs. Nous souhaitons entraîner les lecteurs vers des chemins de traverse, sous une approche originale, une nouvelle vision, plus curieuse, au cœur des œuvres présentées. VO-VF n’est pas une rencontre érudite sur les finesses, les polémiques, les enjeux et les difficultés, les paradoxes et les dilemmes de la traduction. Notre désir est de donner envie de découvrir encore mieux la littérature mondiale. La traduction n’est pas le sujet principal mais le moyen pour découvrir les voix du monde. Cependant, nous pensons que, en tournant autour, les rencontres, les présentations et les débats seront l’occasion de découvrir par là, derrière la force d’un auteur, souvent discrète mais essentielle, toute l’infinie richesse du métier de traducteur. L’accent sera naturellement mis sur la qualité des intervenants qui nourriront débats et rencontres lors de cet événement, mais VO-VF se veut aussi et avant tout un rendez-vous festif autour de la littérature mondiale et des différentes voix de l’humanité.

Voir le site


Page précédente