Salon du roman historique de Levallois

26 février 2017

 

  • Hôtel de ville

 

En créant en 2011 le Salon du Roman Historique, la ville de Levallois a fait le choix de mettre à l’honneur un genre littéraire très apprécié et représenté en France. Face au succès remporté au fil des années, la Ville réitère une nouvelle fois cette opération dont l’ambition confirmée est de célébrer les livres et leurs auteurs pour que vivent l'Histoire, l'imagination, le rêve et le plaisir de lire dès le plus jeune âge.  

Le Salon du Roman Historique est ainsi devenu le grand rendez-vous de la ville de Levallois, de ses libraires et des Levalloisiens avec la littérature, les auteurs et l’Histoire. En outre, pour pérenniser plus encore l’impact de son salon littéraire, elle décide de l’étendre davantage au public des plus jeunes.

La 6ème édition se déroulera le dimanche 26 février 2017 en l’Hôtel de Ville.

Nouveauté pour 2017, il s’agira d’une version étendue avec :

- un développement au cours de la semaine (du lundi  20 au vendredi 24 février), spécialement dédié aux scolaires (cycles 1 à 3) avec des actions et rencontres spécifiques avec des auteurs ;

- un atelier d’écriture pour les juniors conduit par un auteur et donnant lieu à une lecture le jour du Salon. 

Et au-delà des signatures, il s’agit un véritable parcours culturel : l’occasion pour petits et grands de découvrir des auteurs ou de retrouver de grandes figures de la littérature historique. Ce Salon représente un moment phare au cœur de la Ville pour encourager le goût de la lecture et offrir à chacun la possibilité de s’évader en voyageant dans le temps. 

Levallois au fil de l’Histoire

6ème  édition pour le Salon du Roman Historique de Levallois organisé par la Ville de Levallois avec le concours de La Médiathèque et de quatre librairies partenaires. 

Près de 150 écrivains, généralistes, spécialisés en littérature jeunesse, illustrateurs de bande dessinée et, pour la première fois, auteurs de documents et essais ont rendez-vous avec leurs lecteurs dans les Salons d’Honneur de l’Hôtel de Ville de Levallois. Parallèlement aux séances de dédicaces particulièrement prisées, un programme de rencontres et cafés littéraires est proposé tout au long de cet après-midi d’hiver plaçant ainsi la parole de l’écrivain au centre de la réflexion historique. Président de la manifestation, l’auteur algérien Yasmina Khadra incarne parfaitement à travers son œuvre riche et puissante le souhait du Salon de ne pas cloisonner la littérature historique, mais d’accueillir largement  les  auteurs  – notamment ceux ayant publiés aux rentrées littéraires de janvier et septembre – de récits marqués par une trame historique, qu’il s’agisse de notre histoire récente ou de la Grande Histoire.

Et puisque la littérature jeunesse a également toute sa place à Levallois, plusieurs rendez-vous pour les plus jeunes rythmeront les jours précédant le Salon et des animations spécialement imaginées pour eux se dérouleront le dimanche 26 février au fil de l’après-midi.

 

Yasmina Khadra, président du Salon du Roman Historique 2017

Militaire avant de se consacrer pleinement à l’écriture, Yasmina Khadra a participé à la guerre contre le terrorisme avec l'armée algérienne jusqu’en 2000. Aujourd'hui auteur internationalement reconnu, il est traduit en plus de 40 langues, et son œuvre prolifique et profonde fait de lui un artiste salué et aimé dans le monde entier. 

Couronnés de nombreux prix, adaptés au théâtre ou en bandes dessinées, ses ouvrages sont également portés à l'écran, notamment L’Attentat, par Ziad Doueiri ou Ce que le jour doit à la nuit par Alexandre Arcady. Yasmina Khadra a aussi co-signé deux scénarios : La voie de l'ennemi, avec Forest Whitaker et Harvey Keitel, et La Route d'Istanbul, tous deux réalisés par Rachid Bouchareb. 

Après La dernière nuit du Raïs, ouvrage publié en 2015 dans lequel le narrateur est l'ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi, il a publié en septembre dernier Dieu n'habite pas La Havane (Julliard), un voyage au pays de tous les paradoxes et de tous les rêves dans lequel il mène une réflexion nostalgique sur la jeunesse perdue, sans cesse contrebalancée par la jubilation de chanter, de danser et de croire en des lendemains heureux.

 

Le Salon du Roman Historique, c’est aussi un Prix des lecteurs.

Après un appel à candidatures, douze lecteurs de La Médiathèque de Levallois ont été sélectionnés pour distinguer un roman historique publié lors de la rentrée littéraire d’août 2016. Doté de 2.000 euros par SoOuest, le Prix des lecteurs de Levallois sera remis à son lauréat le 26 février 2017. Il succèdera à Kéthévane Davrichewy honorée en 2016 pour son roman L’autre Joseph (Sabine Wespieser).

 

En partenariat avec la rédaction de l’hebdomadaire Le Point, une sélection de neuf titres a été effectuée :

• Michel Bernard, Deux remords de Claude Monet (La Table Ronde)

• François Cloarec, L’Indolente (Stock)

• Jean-Paul Delfino, Les Pêcheurs d’étoiles (Le Passage)

• Négar Djavadi, Désorientale (Liana Lévi)

• Éric Faye, Éclipses japonaises (Le Seuil)

• Yannick Grannec, Le Bal mécanique (Anne Carrière)

• Frédéric Gros, Possédées (Albin Michel)

• Niels Labuzan, Cartographie de l’oubli (JC Lattès)

• Jean-François Roseau, La Chute d’Icare (Éditions de Fallois)

Voir le site


Page précédente