Une Voix à traduire : le CITL reçoit Valérie Zénatti

19 décembre 2013 / 18h30

 

  • Collège International des Traducteurs Littéraires, espace Van Gogh, Arles

 

Le CITL reçoit l'écrivain Valérie Zenatti pour La Disparition de Simon Lieber, nouvelle issue du roman feuilleton : Les Mystères de la capitale aux Éditions le bec en l'air et pour Mensonges aux Éditions de l'Olivier

Onze auteurs, un collectif, un photographe en résidence sur le territoire de Marseille-Provence 2013 font émerger les «Mystères de la Capitale» en écrivant chacun une nouvelle publiée sous forme d’épisodes tous les vendredis dans le journal La Marseillaise et publiés sous forme d'un recueil de nouvelles aux éditions Le bec en l'air. La Disparition de Simon Lieber a pour cadre Arles et le Collège des traducteurs.
Valérie Zenatti est née à Nice en 1970. Elle a passé toute son adolescence en Israël, expérience forte qui marque en partie son travail. De retour en France elle a été notamment journaliste avant de se consacrer à l'écriture sous plusieurs formes à travers des livres pour la jeunesse dont Une bouteille dans la mer de Gaza (l'école des loisirs) traduit dans de nombreux pays et plusieurs fois primés, des romans aux éditions de l'Olivier (En retard pour la guerre, Les âmes soeurs), des scenario pour le cinéma (Une Bouteille à la mer), sans oublier bien sûr la traduction de l'oeuvre d'Aharon Appelfeld (prix Médicis étranger 2004) dont elle a traduit sept livres à ce jour.
Dans le cadre de Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture

Voir le site


Page précédente